Section PCF 92000 de Nanterre

Section PCF 92000 de Nanterre
Accueil

Honteux, plus aucun mineur étranger ne doit se retrouver dans la rue

le 04 December 2018

Chaque matin, de 20 à 30 adolescents se présentent, certains très jeunes. Orientés par un commissariat de police ou par la préfecture de Nanterre qui leur remet un plan d’accès et un ticket de bus, ils attendent, sans vêtements chauds, le ventre vide, l’ouverture de l’accueil. Lorsqu'ils s'aventurent sur les marches, pour se mettre à l'abri du froid et de la pluie, ils sont rapidement - et quelquefois rudement - dispersés par les vigiles.
Vers 9 heures, un responsable s'adresse à eux, les informe que seuls trois ou quatre d’entre eux seront admis à l’intérieur et autorisés à faire valoir leurs droits. Rien ne légitime ce « Trois à quatre chaque jour.». Tous devraient être reçus si les moyens étaient mis en place pour cela, ce qui n’est pas le cas au vu du décalage criant entre le nombre de mineurs qui se présentent et le nombre de reçus chaque jour.

« Revenez, demain, un autre jour », leur est-il signifié. Aucune preuve ne leur est donnée de leur venue à l'ASE.
Ils reviendront une ou plusieurs fois, après des journées d'errance, des nuits dans les gares. Puis se décourageront et partiront tenter leur chance vers d'autres services franciliens ou en régions.